Comment moderniser les équipes de football en Haïti ?

Publié le par haitifootball

COUPEGRANDESANTILLES10.jpgFootball national :

Comment moderniser les équipes de football en Haïti ?

 

Les équipes de football d’Haïti ont besoin de se moderniser face à l’échec du système associatif axé sur la cotisation des membres (déjà trop pauvres pour honorer leurs redevances) . Ainsi , elles doivent trouver les investissemnets nécessaires à leur fonctionnement ou à leur développement .C’est un sujet assez délicat qu’il faut aborder avec réalisme et  bon sens .

 

Le mécenat étant  en voie de disparution , que faut-il faire ???

 

Toutes les équipes de football en Haïti ont un statut de type associatif et amateur :> . Même si les joueurs perçoivent pour la plupart un salaire mensuel, on ne peut pas parler de clubs et de professionalisme .

 

 

Pour le changement de statut de type associatif en société anonyme à objet sportif souhaité par plus d’un , il va falloir qu’on ait une législation sportive couvrant les procédures d’une telle mutation.

 

Une société anonyme à objet sportif c’est la transformation de nos équipes de football en entreprise . De toute façon , il faut aboutir à un modèle propre à nous et cela exige une étude de marché afin que les équipes puissent s’organiser pour que tous leurs supports d’existence favorisent une récolte en marketing sportif et commercial.

 

Ce concernant chez nous , l’inexistance d’une législation sportive est un véritable élément de blocage . Avant tout , il faut trouver des investisseurs et déterminer quel type de SAOS  convient au football haïtien :<le gros capital > ou le <syst de="" soci=""></syst></le> appliqué par les caisses populaires.

 

Il faut faire appel à l’expertise et aux compétences nécessaires puisque l’avenir de nos équipes de football est un problème collectif qu’il faut aborder de façon responsable et commune  avec la FHF et l’état haïtien ( les mairies et le ministère des sports) vers un plan de modernisation du football en Haïti passant par une période obligatoire de subvention conséquente . Avant tout , la 48ème législature doit sérieusement se pencher sur le projet de législation sportive déjà proposé au parlement…..

 

D’un autre coté , il faut repenser le sponsoring <made in="" ha=""> ou les buinessmen le considèrent une faveur faite à un protégé ou un > . Et peut-on parler de développement sans doter les équipes d’un minimum d’infrastructures sportives  : terrain d’entrainement ,siége social , salle de musculation , infirmerie, assurance maladie ,salaire décent pour joueurs , entraineurs et la prise en charge du football juvénil …etc Malheureusement jusqu’à présent nos équipes sont gérées de façon ponctuelle sans vision sur l’avenir.</made>

Coté communication , elles sont très peu les équipes qui utilisent à bon escient les nouvelles technologies de l’information . Pour les équipes ayant à leur disposition un site web , il est souvent non actualisé alors qu’il peut être aussi source de rentrées.

 

Chaque saison ,    nos équipes de football  s’endettent et font face à une situation économique désastreuse et à une désaffectation totale du public dans presque toutes les régions du pays, elles doivent se transformer en entreprise commercial ou société anonyme à objet sportif , mais comment y parvenir ????????

 

Il faut bien aboutir à un outil de travail comme l’association des présidents de clubs de D1 proné dans le temps par le docteur Berne Paul du RCH dont le role principal serait de déterminer un plan d’action d’un commun accord avec la FHF et le ministère des sports .

 

Le débat est plus que jamais ouvert…….. ???

 

 

Ricardo.C.Dorsainville

8 FéVRIER 2012

 

Publié dans sport

Commenter cet article